Les bienfaits du curcuma

UNE ÉPICE SALVATRICE

Le curcuma est une épice d’origine orientale, La médecine occidentale ne s’est intéressée aux effets thérapeutiques du curcuma que depuis quelques décennies seulement.
Le curcuma contient de 4% à 12.3% de curcuminoïdes. Sachez que les épices disponibles dans le commerce, ne contiennent que 1.06% et 5.70%) et que de surcroît, utilisée seule, la curcumine n’est pas assimilée par l’organisme.
En revanche, associée au poivre noir et à un corps gras, la pipérine améliore l’absorption de ces molécules. D’ailleurs, grâce au poivre, l’absorption très mauvaise des curcumines (environ 0,1%) passe à 40% !
La pipérine a la capacité d’inhiber les voies d’élimination de la curcumine et multiplie donc sa biodisponibilité

DES PROPRIÉTÉS EXCEPTIONNELLES

–    Inflammations articulaires
–    Rhumatismes, arthrose, arthrite
–     Douleurs musculaires, articulaires, tendinites, névralgies, sciatiques…Il serait même plus efficace que l’hydrocortisone (théorie)
–     Inflammations cardio-vasculaires
–     Le curcuma réduit les inflammations et les lésions de la peau et pendant les radiothérapies
–     Réduction des inflammations du poumon, asthme
–    Régénération des cellules hépatiques (alcool, polluants hépatiques…)
–    Antidépresseur
–    Puissant antioxydant
–    Hépato protecteur : protège le foie et la prostate des toxines …

EN PRATIQUE

Côté cuisine, utilisez de préférence la racine de curcuma fraiche ou la poudre de curcuma, associer toujours du poivre noir moulu ainsi qu’un corps gras (huile de coco, huile végétale mono-saturée comme l’huile d’olive) sans lequel, les principes actifs ne seront pas assimilés.
En revanche pour traiter des pathologies plus importantes (Cancer, arthrose, effets secondaires de chimiothérapie…) le curcuma doit être pris sous forme de phospholipides, car cette forme est directement absorbée par l’intestin grêle.
Soyez vigilant avec les compléments à base de curcuma !

Amandes et chocolat noir, la collation idéale

Je vous avais déjà informé sur l’importance d’inclure dans votre alimentation des amandes…

http://ellesfontduvelo.com/2015/05/amandes-collation-indispensable/

Les dernières études mettent en avant les bienfaits des amandes et du chocolat noir.

AMANDES ET CHOCOLAT NOIR, LE MARIAGE IDEAL

De récentes recherches ont été faites sur les bienfaits réels et effets synergiques des amandes et du chocolat noir :

« Les effets des amandes et du chocolat noir sur les facteurs de risques des maladies cardiovasculaire et le lien entre la consommation d’amandes et la réduction de la graisse corporelle et abdominale sont deux des études préliminaires qui ont été présentées lors du congrès annuel et les Sessions Scientifiques de la American Society of Nutrition (ASN), organisés en collaboration avec Experimental Biology 2016 (EB). »

Ces études démontrent les effets que peuvent avoir la consommation d’amandes   sur l’absorption énergétique, les facteurs de risques de maladies cardiovasculaires et la flore intestinale (microbiote).

Il en ressort que les polyphénols et flavonoïdes, contenus dans le chocolat noir et les amandes ont un effet protecteur sur les maladies cardiovasculaires en priorité.

Les fibres des amandes jouent un rôle primordial pour la flore intestinale grâce aux prébiotiques*

*ces derniers sont la nourriture des probiotiques (microbiote)

 

LES ETUDES…

Les expériences randomisées démontrent également un effet notoire sur la réduction de la graisse abdominale :

« Une étude réalisée* par des chercheurs de l’Université de l’Etat de Pennsylvanie a comparé l’impact de la consommation de deux en-cas différents, l’un composé d’amandes, l’autre d’un muffin riche en glucides, sur la composition corporelle et les facteurs de risques de maladies cardiovasculaires.

Dans le cadre de cette recherche, pendant 12 semaines, 52 adultes en bonne santé mais ayant un taux de mauvais cholestérol élevé (LDL), ont adopté un régime spécialement conçu pour réduire leur taux de cholestérol.

– Durant les 6 premières semaines, les participants avaient pour en-cas 42,5 grammes d’amandes (une portion et demie) par jour 

Durant les 6 dernières semaines, les participants avaient pour en-cas un muffin riche en glucides (qui contenait la même quantité de calories que les amandes) par jour

Durant les 6 semaines d’en-cas aux amandes, les participants ont remarqué une réduction de leur graisse abdominale et de leur tour de taille, en opposition avec les semaines d’en-cas au muffin. »

* Journal of the American Heart Association 2014

 

LA COLLATION SANTE

Ces nouvelles études viennent confirmer les preuves existantes que les amandes reste une collation ayant  un faible indice glycémique et fournissant de nombres nutriments notamment des protéines (6 grammes par portion de 30 grammes*), des fibres alimentaires qui entretiennent le microbiote (4 grammes par portion de 30 grammes), un taux important de vitamines et minéraux essentiels tels que la vitamine E (60% des Apports Journaliers Recommandés, AJR), le magnésium (20% des AJR) et le potassium (6%  des AJR).

*30 gr = une poignée

Les bienfaits du « Régime » Méditerranéen

Une nouvelle recherche au sujet des effets du régime méditerranéen sur la santé cardiovasculaire et le bien-être argumente de bonnes raisons de consommer des fruits à coques comme en-cas, tels que des amandes.

Cette étude, publiée dans Nutrition, Metabolism & Cardiovascular Diseases a analysé l’impact du régime méditerranéen (PREDIMED3) sur la graisse abdominale et sur les maladies cardiovasculaires.

Cette recherche s’est appuyée sur plus de 7 000 personnes à haut risque de maladie cardiovasculaire, qui ont suivi un des trois régimes suivants :

– Le régime méditerranéen, à base de différents fruits à coques, notamment des amandes

– Le régime méditerranéen, à base d’huile d’olive extra vierge

–  Un régime pauvre en graisse (régime témoin)

L’équipe de recherche a observé la réduction de l’incidence de maladie cardiovasculaire dans le cas des deux groupes d’individus qui ont suivis des régimes méditerranéens. De plus, L’introduction d’amandes et d’huile d’olive à une alimentation riche en graisse a pu neutraliser certains effets néfastes, dont l’obésité abdominale.

*SOURCE Almond Board of California

Les graines de Chia

Connaissez-vous cette petite graine, qui fait parler d’elle depuis quelques temps ?

Originaire du Mexique, cultivées et commercialisées depuis des siècles en Amérique latine, les graines de chia constituaient une source d’énergie importante chez les Aztèques.

Le Chia est une toute petite graine issue de la plante Salvia Hispanica L. (famille de la sauge) L’intensité du goût varie selon la couleur, les graines plus foncées ayant un goût plus prononcé, mais celui-ci reste assez neutre.

Coté nutritionnel elle est intéressante pour sa teneur en fibres, et sa teneur en oméga 3 d’origine végétale (alpha-linolénique (AAL), celui-ci doit être transformé en acides gras éicosapentanoique (AEP) et docosahexanoique (ADH), ces derniers que nous retrouvons dans les poissons sont beaucoup mieux assimilés !

Une teneur en fibres exceptionnelle !

Des fibres qui ont un pouvoir coupe- faim, en effet, rajoutées dans vos plats (1 cuillère à soupe par jour), les mucilages de ses fibres absorbe 7 fois leur poids en eau !! Et donc augmente la satiété plus rapidement.

 

Plusieurs façons de la consommer :

  • Dans vos préparations salées ou sucrées (pates à tarte, cake, flan…)
  • Sous forme de gelée, faites tremper dans de l’eau ou du lait de soja ou d’amande les graines de chia dans un grand volume d’eau pendant 30’. Vous pouvez l’incorporer dans les yaourts, la compote… Comme son gout est neutre, cette dernière changera la texture de votre préparation.

Restons réaliste, ce n’est pas une produit miracle, même si celle-ci reste recommandée dans les régimes (dont je ne suis pas fan !).

Utilisée en complément d’une alimentation équilibrée, vous augmentez la teneur en fibres de votre journée en respectant le dosage journalier, 1 cuillère à soupe par jour.

Autre point important, cette graine ne contient pas de gluten !

Valeur pour 100 gr :

Calories
486
Lipides
31 g
Acides gras saturés 3,3 g
Acides gras poly-insaturés
24 g
Acides gras mono-insaturés 2,3 g
Acides gras trans 0,1 g
Cholestérol 0 mg
Sodium 16 mg
Potassium 407 mg
Glucides 42 g
Fibres alimentaires
34 g
Protéines
17 g
Vitamine A 54 IU Vitamine C 1,6 mg
Calcium 631 mg Fer 7,7 mg
Vitamine B12 0 µg Magnésium 335 mg

Les bienfaits de la bière

 La bière est consommée par beaucoup d’entre nous, tantôt recommandée, tantôt décriée, que savons nous réellement sur ce breuvage ?

Je vais commencer par les bienfaits :

  • Richesse en sels minéraux et oligo-éléments : potassium, magnésium, calcium, sodium, phosphore (pour le potassium de 300mg à 450mg par litre !), trace de cuivre et fer
  • Richesse en vitamines du groupe B : thiamine, riboflavine, pyridoxine, niacine, acide folique, biotine et traces de vit B12 (à savoir que tous les acides aminés essentiels sont présents !) La bière contient également des polypeptides riches en acide glutamique
  • La nature des sucres présents : Dextrines 27 gr/litre, Maltose 1 à 5 gr/litre, maltotriose 1à 2 gr/litre, pentoses 3 gr/litre ce qui en fait une boisson avec une IG élevé 115, mais là, je le mets en point positif car après une sortie vélo celui-ci n’a pas du tout le même impact qu’à l’apéro ! Après un effort, c’est bénéfique pour la recharge glucidique !
  • Elle faciliterai le sommeil, grâce au houblon, qui contient de la lupuline
  • Les dernières études mettent en avant l’effet hypocholestérolémiant de la bière avec une augmentation du HDL (bon cholestérol)
  • Présence de silicium, pour un bon capital osseux

Passons à présent au points négatifs,  il n’y en a peu !

  • L’alcool, je ne vous apprends rien ! Celui-ci n’est pas utilisé à des fins énergétiques 1gr d’alcool=7 cal, lorsque l’on n’est inactif (ve) celui-ci se transforme en graisse, mais vous êtes cycliste et avec modération, il n’y a pas d’impact sur le poids !

  • Le gluten : la bière est fabriquée avec de l’orge, céréale contenant du gluten. Ici, je m’adresse aux personnes qui sont véritablement intolérante au gluten (maladie cœliaque) ! En effet, la fermentation était supposée décomposer les protéines de gluten, donc supprimer le caractère allergène, apparemment il n’en est rien !

En conclusion :

Préférez une bière peu alcoolisée < à 5% d’alcool, préparée artisanalement, sans additifs !

De préférence après une sortie vélo, afin de bénéficier de tous ses bienfaits !

Les graines de courge et ses bienfaits

Vous avez sans doute remarqué, que mes recettes sont souvent agrémentées de graines de courge ? d’huile toastée de graines de courge et de purée de courge ? Ce n’est pas une fantaisie, mais un réel complément alimentaire.

Les graines de courge, uniquement la variété Styriaca (la Styrie est en Autriche), sont issues d’une courge qui donne très peu de chair, mais beaucoup de graines. La particularité : sa coque initialement dure s’est transformé en une fine pellicule tout juste craquante !

Les effets bénéfiques :

– reminéralisantes, bénéfique en prévention de l’ostéoporose

– contient d’ excellents acides gras mono et polyinsaturés, riche en oméga 3

– son atout indéniable le bénéfice sur la sphère urinaire, plus concrètement , elles luttent efficacement contre les inflammations de la vessie et de la prostate…donc Messieurs à partir d’un certain age, ajoutez quelques graines de courge et saucez vos salades, avec de l’huile de courge !

Quelques suggestions de recette :

Utilisez la purée de graines de courge, pour confectionnez vos pâtes à tarte, utilisez la pour tartiner du pain complet en remplacement du beurre !

L’huile toastée de graines de courge à un goût incomparable, toujours l’utiliser crue sur les crudités, sur des pâtes complète, du riz complet, des pommes de terre…..et plus original et d’un goût divin, sur une boule de glace yaourt ou vanille !

Quand aux graines, vous pouvez les déguster en collation, les rajouter dans vos crudités, sur une tarte aux légumes …voir mes recettes

Bonne dégustation !